Le Rooftop du point éphémère

Le Rooftop du point éphémère
04 Juil 2016

Après les apéros « les pieds dans l’eau » Le Point Ephémère propose désormais de prendre de la hauteur pour picorer et se désaltérer.

©Yann KGBEUR - Point Eph

Vue imprenable, petite brise fraiche… le rooftop est devenu incontournable pour nos soirées d’été. Celui du point éphémère ouvert depuis l’été 2015 n’échappe pas à cette règle. Aussi, pour pouvoir espérer une place sur le transat il vous faudra réserver votre créneau sur le site Intenet du bar, le fb ou directement au comptoir (c’est ce qu’on a fait). Muni de notre petit ticket grâce auquel toutes les portes s’ouvrent, nous voici maintenant sur le toit pour deux heures de bonheur. Et oui, c’est le max que l’on puisse réserver.

Arrivé en haut, on est agréablement surpris par :

– le sentiment de pas être entassé (tellement rare sur un rooftop parisien).

– le mobilier est en majorité fait de matériaux de récupérations (palettes, vieux pneus, etc.)

– la carte propose des « Grignotages » artisanaux qui régaleront aussi bien les omnivores que les végétariens. (Pâté pur porc à 3,5 €, crème d’artichaut aux olives vertes 5,5 €, Rillettes de Maquereaux 7,5 €).

– ils ont fait l’effort de disposer par ci par là quelques bambous et autres plantes vertes ce qui ne gâche rien.

– les softs à 2,5 €

©jerome brody_1244 --

Après quelques verres, et un petit encas on est légèrement contrarié par

– le prix. Pour un rooftop c’est pas scandaleusement cher mais un peu trop quand même (6 € la pinte de Grolsh, 18 € la bouteille de vin pas bon …).

– les « poufs » confectionnés avec des moitiés de pneus. Si l’idée parait excellente au premier abord, il s’avère qu’elle fait très mal au cul. Si toutefois quelqu’un connait une position qui le rende confortable, qu’il n’hésite pas à poster un commentaire. Les postérieurs de tous ceux qui le liront lui en seront éternellement reconnaissants.

– Le fait de devoir déjà partir après seulement deux heures car on doit avouer qu’on était quand même plutôt bien sur ce toit.

A noter

– des concerts, expos et apéros artistico-festif sont régulièrement organisés.

– le midi on peut apporter son propre pique-nique.

Conclusion : idéal pour se détendre autour d’un verre. Les produits artisanaux et les meubles en récup mettent en évidence un engagement éco-responsable. C’est pas grand chose mais l’effort est appréciable.

©florian_chavanon_2

Infos pratiques :

Ouvert du mercredi au vendredi, de 12h à 15h et de 17h à 23h, et le samedi et dimanche, de 13h à 23h

L’entrée s’effectue au 200 quai de Valmy – 75010 Paris (côté rue).

Pour réserver : http://www.pointephemere.org/restaurant

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *