Résolutions 2019 : top 6 des actions positives pour le climat

Résolutions 2019 : top 6 des actions positives pour le climat
30 Jan 2019

On le sait, le climat voit rouge. Cette année chez le Zèbre, on prend des résolutions positives pour remettre notre thermomètre dans le vert. Voici notre top 6 des actions pour agir positivement sur le climat à Paris ou ailleurs cette année. 

1. Résolution 2019 : mangeons végétal

resolution 2019

Fait méconnu : la consommation de viande et les élevages sont un des premiers emetteurs de Co2 dans le monde, avant même les transports ! On ne va pas choisir ici entre le steak et l’avion, mais il est intéressant de savoir qu’1 kg de viande produit autant de CO2 que 350 km en voiture. Plus alarmant cette fois, l’ONG WWF attribue 60% des pertes de la biodiversité à l’utilisation des terres par l’élevage. Orienter notre alimentation vers le végétal est donc une action précieuse pour sauvegarder notre climat et notre planète.

Pour agir, on réduit tout simplement notre consommation de viande et on s’essaie à une cuisine moins animale. Pas d’inquiétude pour la santé, le végétal n’est pas en reste : la spiruline (une algue), le soja ou les haricots devancent largement la viande rouge en terme d’apports protéinés (100 g de viande rouge = 20 g de protéines / 100 g de spiruline = 65 g / 100 g de graines de soja = 36 g / 100 g de haricots = 25g).

Selon l’ONU, les Français consomment 2 fois plus de viande que la moyenne mondiale. Résolution 2019 : diviser par 2 notre alimentation carnée ? Si ça vous tente, on vous conseille pour bien démarrer de tester en cuisine le humous tout vert ou la recette des barres protéinées maison. Et si vous êtes à Paris, essayez les fromages vegans de Jay & Joy ou la cuisine végétale au resto-bar Le Faitout.

 

2. Buvons local

Qui a déjà penser à l’impact de sa consommation d’alcool sur le climat ? Avant de boire votre bière tranquillement attablé, cette dernière a fait un trés (trés) long chemin. Du lieu de culture du houblon, au lieu de stockage et à celui de transformation puis de fermentation, ce n’est pas un mais plusieurs camions qu’elle a emprunté. Et quand on sait que les Français boivent 2 milliards de litres de bière par an, ça fait du chemin ! Boire local, c’est donc limiter le transport de nos bières (entre autre) mais aussi permettre à des gens du coin de créer et de vivre leur passion. La bonne nouvelle, c’est qu’à Paris les brasseries locales fourmillent et que la culture de houblon commence à émerger.

Résolution 2019 : pour agir positivement et ne pas se priver d’apéro, c’est simple. On s’approvisionne dans les brasseries et caves locales et on choisit la bière du coin à la pression. De passage ou pas à Paris, n’hésitez pas à goûter les bières de la Brasserie de la Goutte d’Or ou de la Montreuilloise. Et pour siroter une bonne selection de bières artisanales, allez au Super coin ou A la bière comme à la bière.

3. On attend l’été

résolution 2019C’est sûr, la tomate nous fait craquer : gaspacho, sauce tomate, pizza ou avec de la mozzarela, on en mangerai toute l’année. Et pourtant, les tomates ne poussent pas en hiver. Ni les poivrons, les courgettes, les cerises ou les fraises. Une tomate produite en hiver, ça veut dire une culture sous serre et bien souvent dans la région d’Almeria en Espagne (également appelée la mer de plastique et située à + de 1600 km de Paris). Ca veut dire aussi un bel impact sur le climat et sur les conditions de vie des cultivateurs.  Et des légumes sans goût, sans odeur et sans couleur. Alors, a-t-on vraiment besoin de tomates en hiver ?

Résolution 2019 : on boycotte la tomate et les legumes du soleil en hiver pour attendre l’été. Orientons nous vers les légumes de saison et locaux, que l’on trouve facilement et à petits prix dans les AMAP, à La Ruche qui dit oui, chez Kelbongoo ou encore Au bout du champ.

4. Végétalisons la ville

80% des Français vivent en ville et ça chauffe ! Concentration de populations et d’activités, îlots de chaleurs : nos villes montent en température et carburent en CO2. Une étude du CRNM démontre pourtant dès 2003 que végétaliser la ville permettrai de réduire de 1 à 5°C la température des villes en période de canicule (ombre, réflexion de la lumière, etc.). Et plus encore : remplacer le béton par du vivant et du vert, c’est donner davantage de place à la photosynthèse en ville. Accorder de l’espace à la respiration inversée des végétaux qui absorbent du CO2 et produisent de l’oxygène.

Résolution 2019 : végétalisons nos villes, nos fenêtres, nos trottoirs et nos jardins ! Ouvrons nos espaces, nos lieux de vie, nos villes et nos quartiers aux végétaux. Pour commencer la green guerilla à Paris et agir pour le climat, vous avez le choix : verdir les rues avec les permis de végétaliser, planter un arbre gratuitement chez vous ou cultiver les jardins partagés de votre quartier.

 

5. Restons mobilesrésolution 2019

On le sait déjà, le transport est un des problèmes à résoudre pour préserver notre climat. Alors oui, on veut changer notre mobilité mais sûrement pas y renoncer ! La solution ? S’orienter vers les alternatives et booster l’inovation dans le secteur des transports. Quand c’est possible, on utilise notre propre énergie : le premier des moyens de transports, c’est simplement nous-même. Et nous pouvons parfois être trés efficaces. Saviez vous par exemple que le vélo est le moyen de transport le plus rapide en centre ville en heure de pointe ? Et qu’on peut traverser Paris à pied du nord au sud en 2 h 30 (de Porte de la Chapelle à Porte d’Orléans, soit 8.9 km à raison d’une vitesse de 3,60 km/h) ?

Résolution 219 : on reste mobiles, on sort ses baskets et on marche, on pédalle, on trottine. A Paris, vous pouvez enfourcher les vélos en libre service comme le Velib’  ou Ofo. Ou tester de belles balades pour traverser Paris à pied, via les sentiers de grandes randonnées ou l’application gratuite Balades Paris Durable.

6. On y croit

résolution 2019

Voila, c’est simple : on y croit ! On continue, parce que l’essence est là. Notre monde a besoin de changement et c’est encore possible. Cette année, les donneurs d’alertes se sont bougés : perte de plus de 60% des animaux sauvages depuis 1970 (WWF, rapport « Planète Vivante 2018 »), disparition d’1/3 des oiseaux de champs en moins de 20 ans (étude 2018 du CNRS et du MNHN), scénarios alarmants d’un monde à +1,5°C, +2°C, +3°C à la fin du siècle si nous continuons sur la même voie (rapport 2018 du GIEC sur le réchauffement mondial). Objectif pour ralentir le thermomètre : diminuer de 45% nos émissions de GES d’ici 2030 et atteindre 70-85% d’énergies renouvables en 2050.

Résolution 2019 : on y croit, on se booste et on booste les gens autour de soi. C’est maintenant, pas demain. Et vous, quelles sont vos résolutions positives pour le climat cette année ?

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *