Miam, la nouvelle épicerie direct-producteur de Marie et Alice

Miam, la nouvelle épicerie direct-producteur de Marie et Alice
08 Fév 2018

MIAM, c’est le projet de Marie et Alice, deux anciennes collègues de travail, qui vont bientôt ouvrir une épicerie direct producteur dans le 19ème arrondissement de la capitale. Produits locaux, circuits courts mais aussi les grandes étapes de leur projet de création d’entreprise : rencontre avec ces deux trentenaires qui lâchent tout pour suivre leur envies et leurs valeurs.

Une nouvelle épicerie direct producteur dans le 19eme

C’est au 168, rue de Crimée, en face de la crèche, à deux pas du bassin de la Villette que Marie et Alice ont décidé de poser leurs bagages pour ouvrir leur « épicerie de quartier » : Miam, pour Marché Indépendant d’Alice et Marie. Ouverture prévue en mars 2018. Miam veut proposer aux habitants du quartier une alternative réelle à la grande distribution via une gamme large de produits issus des circuits courts. Les deux anciennes acheteuses web dans le secteur du textile, Alice et Marie, vont proposer fruits, légumes, fromages et crèmerie, ainsi que charcuteries et épiceries mais aussi des boissons dont notamment vins et bières.

En parallèle, les deux entrepreneuses ont lancé une levée de fond sur Internet accessible ici. Cette opération de crownfounding va leur permettre de disposer d’un « meuble à vrac » composé de céréales, huiles, miels… ainsi que d’une trancheuse.

 

De salarié à indépendant en quelques mois

Miam, c’est avant tout une aventure humaine à tout point de vue. Marie et Alice lancent leur projet en avril 2017 après avoir quitter leur travail respectif. Première interrogation : « Il fallait que l’on sache si le projet était tout d’abord viable financièrement ». Pour cela, elles lancent un business plan et un sondage sur Facebook qui leur permettent de cibler les attentes du quartier. Les habitants attendent « une traçabilité des produits, de réduire leurs déchets et une alimentation accessible plus que des produits bio » explique l’une des deux fondatrices. « Savoir d’où vient le produit et qu’il soit de saison nous parait plus important que de manger des tomates bio qui viennent d’Espagne » renchérit la seconde.

 

Du projet à la signature du bail

Leur orientation définie, Marie et Alice entament leur quête du local parfait pour ouvrir leur boutique. Destination le 19ème, quartier d’habitation d’Alice. « On veut participer au développement du quartier » précise la parisienne. Pour trouver le local, Marie et Alice ont pu bénéficier d’un local appartenant à la mairie via Le GIE, l’organisme qui gère les locaux commerciaux vides de la ville de Paris : « Ça a été le coup de cœur pour ce local, en face d’une crèche et dans une rue passante ». En parallèle, elles se rendent sur des salons et rencontrent des confrères avec qui elles échangent. « Il faut être ouvert, aller voir les gens. Si on croit à son projet, on n’a rien à perdre ».

 

Sélectionner des producteurs et optimiser les approvisionnements

C’est ainsi qu’elles commencent également à se créer un réseau de producteurs. Marie est aux commandes des approvisionnements. Originaire de Bourgogne, elle sillonne la région pour trouver des producteurs. Elle prend alors le temps d’échanger avec eux et sélectionne les petites exploitations, à la production non intensive et raisonnée.

« Notre objectif : amener une part de terroir et de vrais bons produits dans la capitale », expliquent les deux associées. Pour ce qui est de l’acheminement, Alice et Marie réfléchissent également à les grouper pour en limiter l’impact sur l’environnement. Pour cela, elles pensent mutualiser les approvisionnements en passant des commandes avec des restaurants ou avec les producteurs voisins du 104 lors de leur marché du samedi matin.

Du coté des idées, les deux associés n’en manquent pas. La boutique n’est pas encore ouverte qu’elles ont déjà en tête de proposer des paniers repas pendant les beaux jours à destination des boulistes et autres amoureux du bassin de la Villette tout proche. Les deux jeunes femmes réfléchissent aussi à adhérer au service To good to go pour valoriser leurs invendus. Enfin, elles pensent également à développer la livraison à domicile.

 

La vidéo de leur projet

 

Plus d’informations sur MIAM

168, rue de crimée
75019 Paris

https://www.facebook.com/miamparis19/
https://www.instagram.com/epicerie_miam/

 

Les bons plans de Marie et Alice :

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *